Ahmed Chah

Ahmed Chah Massoud (en persan : احمد شاه مسعود), fréquemment appelé le commandant Massoud, né le 2 septembre 1953 à Bazarak (Afghanistan) et mort assassiné lors d’un attentat-suicide le 9 septembre 2001 à Darqad (Afghanistan), est le commandant du Front uni islamique et national pour le salut de l’Afghanistan, du Jamiat-e Islami — parti pour lequel il est ministre de la Défense de l’État islamique d’Afghanistan de 1992 à 1996 — et le chef de l’Armée islamique, une armée combattant contre l’occupation soviétique puis l’Émirat islamique d’Afghanistan de 1996 à 2001.

Sa réputation de chef militaire et notamment son surnom de « Lion du Panchir » vient du fait qu’il réussit à repousser sept attaques d’envergure des troupes soviétiques contre la vallée du Panchir, au nord-est de Kaboul puis protège sa vallée contre les talibans qui ont pris le pouvoir et qui ne parviendront jamais à la contrôler de son vivant. Alors qu’il n’a eu de cesse de prévenir les Occidentaux de la menace internationale notamment constituée par la présence d’Oussama Ben Laden et d’Al-Qaïda sur le sol afghan, son assassinat par cette organisation survient deux jours avant les attentats du 11 septembre 2001.